Les chiffres clés du secteur

Le Contexte

Depuis 2008, la baisse d'activité n'a de cesse de se faire sentir. Le chiffre d'affaires des Travaux Publics s'élève à 39,6 millions d'euros en 2014, en chute de 7% en valeur. Celui de la Franche-Comté se monte à 560,5 millions d'euros d'où un décrochage de 14% par rapport à 2013 soit 1,4% de l'activité nationale.

 

Evolution-CA

Les effectifs

En 2014, les effectifs sont de 4 330 salariés. Par rapport à 2013, c'est une perte de 1,4% et sur les deux années précédentes c'est une baisse de 5%.

Composition de la filière TP

 

Part de chaque domaine au sein de la filière TP en Franche-Comté

domaine-TP

Les trois activités dominantes sont les travaux routiers (39,2%), l'eau et l'assainissement (22%) ainsi que le terrassement (20,8%). Deux domaines sont en retraits par rapport au niveau national, il s'agit des ouvrages d'art (3,8% en Franche-Comté contre 9 au niveau national) et des travaux électriques (7,4% contre 13,5% pour la France).

 

La clientèle des TP

 

Répartition de la clientèle des entreprises TP en Franche-Comté

repartition-clientele

Les entreprises de la région travaillent majoritairement pour les Collectivités locales à hauteur de 47,7% contre une moyenne nationale de 41,3%. Le secteur privé représente une part importante de la clientèle franc-comtoise avec 43,4% contre 32,6%. Parmi la clientèle des TP, nous pouvons citer les entreprises publiques puisqu'elles participent à hauteur de 7% (15,7% pour le national). L'Etat et les concessions et contrats de partenariat, avec des taux nationaux respectifs de 2,6% et 7,9% sont, à des degrés moindres, des maîtres d'ouvrage possédant un faible poids dans la région. 

 

Etat : Services centraux et locaux des ministères, universités, lycées, C.N.R.S, parcs nationaux...

Collectivités locales : régions, départements, communes, groupements intercommunaux...

Entreprises publiques : elles incluent les grandes entreprises nationales (Aéroports de Paris, CCI, E.D.F, G.D.F, R.A.T.P, S.N.C.F, R.F.F, La Poste, France Télécom...) mais aussi les ports autonomes et les S.E.M liées aux Transports collectifs urbains.

Secteur privé : il comprend le logement, le secteur privé industriel et commercial. Il inclut aussila sous-traitance d'entreprises du BTP lorsque le maître d'ouvrage initial n'est pas connu.

Les concessions et les contrats de partenariats : sociététs autoroutières (concessions et Sociétés d'Economies Mixte), concessions et contrats de partenariats dans les domaines du ferroviaire, de l'énergie, de l'éclairage, des stades, des aéroports...

 

Données 2014 issues de l'enquête annuelle FNTP 2014